Sénateur de l'Ardèche
Maire de Guilherand-Granges

Mobilisation des maires ruraux contre le projet de loi NOTRe

Avec mes collègues élus de l'Ardèche, nous étions cet après-midi devant l'Assemblée nationale pour nous opposer au projet de loi NOTRe qui doit être examiné en 2e lecture par les députés à partir de lundi prochain.

Seuil de 20.000 habitants pour les intercommunalités, suffrage universel pour les conseillers communautaires, transfert de compétences aux hyper-régions, ... Ajoutée aux fortes baisses des dotations de l'Etat, cette réforme compromet très largement l'avenir de nos communes, et plus particulièrement celles du monde rural.

Débattu au Sénat, ce projet de loi a été considérablement amendé par notre majorité. Avec mon collègue Jacques Genest, nous sommes fermement attachés à nos communes et nous avons ainsi défendu des amendements pour combattre ces dispositions qui portent gravement atteinte au bloc communal.

Si la majorité sénatoriale a considérablement revu la copie du gouvernement le 2 juin dernier, notre mobilisation ne doit pas faiblir car la commune est la cellule de base de notre République : nous devons la sauvegarder !

La ruralité et la proximité doivent être défendues. C'est là tout le sens de mon action parlementaire. Les élus ardéchois peuvent être assurés de mon soutien, que j'aurai l'occasion de leur renouveler demain matin lors du Congrès des maires ruraux à Guilherand-Granges, en présence du Président du Sénat, Gérard Larcher.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire